Notes


Retour à la page principale

PLANTE, AUGUSTIN
07 07 1766 (1751-1782) [Crespin, A.] (Que)
Quittance de Augustin Plante, faisant aussi pour Reine Plante et Louis
Denis, son époux, du Chicot, gouvernement de Montreal, et
Jean-Baptiste Doyon et Marie Plante, son épouse, à Louis Plante, leur
père et beau-père.

21 07 1766 (1751-1782) [Crespin, A.] (Que)
Partage d'une terre entre Louis Plante, de la paroisse du Chateau
Richer; et Augustin Plante (majeur), son fils, faisant aussi pour
Jean-Baptiste Doyon et Marie Plante, son épouse, et aussi pour
Prisque Doyon et Marthe Plante, son épouse, et ledit Louis Plante
faisant pour son fils Louis absent de cette colonie depuis sept a
huit ans.

23 10 1766 (1751-1782) [Crespin, A.] (Que)
Vente de terre située en la paroisse du Chateau Richer; par Augustin
Plante, de la paroisse du Chateau Richer, a Francois Duburon, pretre
curé, de la paroisse du Chateau Richer.

20 02 1767 (1739-1771) [Huot, N.] (Que)
Contrat de mariage entre Augustin Plante, fils de Louis Plante et de
feue Véronique Laverdière, de la paroisse du Chateau-Riche; et Anne
Mathieu, fille de Jean Mathieu et de Anne Trépagny, de la paroisse
de Lange Gardien.

18 03 1767 (1772-1807) [Panet, J.-A.] (Que)
Vente d'une part dans un fief situé à la Nouvelle Beauce appellé St-Gabriel sur la seigneurie
de Monsieur de Rigaud; par Francois Mounier, écuyer, conseiller et juge des plaidoyers
communs de la province de Québec et Thomas Lee, négociant, de la ville de Québec, au nom
et comme procureurs de Pierre Chaboisseau, ancien capitaine de navire et ancien négociant et
Lisette Aubin dit Delisle, son épouse, de Quebec, à Augustin Plante.

Agé de 82 ans à son décès le 09 Nov 1818.

Retour à la page principale

PLANTE, PIERRE
01 Avr 1841 parents of Caswell's Manor.
21 Jun 1847 from Alburgh VT
US Census 1850, Grand Isle, Vt; Alburg Reel # m432-924 p.43A.
US Census 1860, Grand Isle, Vt; Alburg

Retour à la page principale

PLANTE, CHARLES
.
Pouancé: La sentinelle angevine face à la bretagne.

Préhistoire:

Pouancé est un foyer de peuplement très ancien : Les premières traces d'habitation dans le pouancéen remontent aux temps préhistoriques : plusieurs haches en silex et en dolérite on été découvertes au lieu dit la Pierre.
Les traces de voies romaines et le menhir de Pierre Frite, dernier vestige des mégalithes protohistoriques, dressant vers le ciel son imposante masse de pierre.
Le lieu dorigine de Pouancé semble être le site du hameau de Saint Aubin, situé à quelques kilomètres du bourg de Pouancé.

Moyen-âge:

Cest à partir du Haut Moyen Age et lors de la dislocation de l'Empire Carolingien au Xème siècle que Pouancé se développe et prend son essor et ce pour deux raisons principales : lAnjou est alors livrée à son propre destin (il ny a plus de pouvoir central fort) et elle est entourée de voisins puissants et belliqueux ; enfin son positionnement géographique fait de Pouancé la citadelle angevine face à la Bretagne. Dorénavant les places fortes de Pouancé et de Châteaubriant bâties sur des éperons rocheux dominant les vallées se défieront pendant tout le Moyen-Age.
Le premier seigneur de Pouancé fut Hervé de Martigné, auquel on attribue la construction du premier château fort, Foulques Nerra passe pour avoir donné les grandes lignes des fortifications.
Le vieux château est un monument remarquable de l'art militaire du Moyen-âge.
La première paroisse de Pouancé aurait été fondée au VIème siècle à St Aubin par St Aubin, évêque d'Angers : elle restera la principale paroisse jusquen 1778 au profit de Sainte Madeleine de Pouancé (actuelle église principale de la commune).

Epoque moderne:

Sous l'Ancien Régime, les Cossé-Brissac, propriétaires du château dès le XVIeme siècle, vont donner au pouancéen un élan économique nouveau en réorganisant l'extraction du minerai de fer, modernisant et améliorant l'infrastructure des forges qui feront la fortune de Pouancé, de même que tout le pays de Châteaubriant, jusqu'à la fin du XVIIIème siècle. Les Forges qui firent le renom de cette ville fermèrent au siècle dernier : les tanneries de Pouancé font aussi partie du passé industriel de la commune.
Cette période voit se multiplier de nombreux moulins à eau et à vent. La carte de Cassini dressée en 1775, à la demande de Louis XVI et qui établissait un plan de la France au 1/86400è, témoigne de la présence d'une trentaine de moulins à eau rien que sur la Verzée et ses affluents.
Ces édifices, au départ en bois, vont peu à peu être remplacés par des bâtiments de pierre. Leur apogée au XIXème siècle se caractérise par la construction de véritables "usines à eau", minoteries à plusieurs niveaux.

Epoque contemporaine:

Pouancé néchappe évidemment pas au vent du changement insuffler par la révolution française : Gabriel de Neuville, duc de Villeroy dernier seigneur de Pouancé est guillotiné en 1794. Lors de la querelle religieuse.

http://odile-halbert.com/Famille/PLANTE.pdf

Retour à la page principale

PLANTE, LAURETTE
US Census 05 Jan 1920, RI, Providence, Lincoln, dist 124, Manville village.
1935 Same house as 1940
US Census 05 Avr 1940 Lincoln Providence RI

Retour à la page principale

PLANTE, EMILE
DICTIONNAIRE BIOGRAPHIQUE du CLERGE CANADIEN-FRANCAIS.
LES CONTEMPORAINS, ST-HYACINTHE, 1908.

PLANTE (L'abbé Emile Olivier), éveque auxiliaire de Québec.
Etudes à l'école normale Laval de Québec et à Sherbrooke.
25 01 1881 ordonné par Mgr A. Racine.
1881 Vicaire à Weedon.
1881-1882 Missionnaire simultanément a Garthby, à Disraeli
et à Dudswell.
1882-1906 Curé de St-Fortunat ou il a construit un presbytère
et parachevé l'église en 1901.
1906 Curé de St-Georges de Windsor.

Retour à la page principale

PLANTE, NAZAIRE
Canada Census 1901 Quebec city St-Valier ward Page 11
1935 Same house as 1940
US Census 17 AVR 1940 Toledo ward 10 Lucas OH

Retour à la page principale

RACINE, ELIANA
Canada Census 1901 Quebec city St-Valier ward Page 11
1935 Same house as 1940
US Census 17 AVR 1940 Toledo ward 10 Lucas OH

Retour à la page principale

PLANTE, ALPHONSE
Canada Census 1911 NB Madawaska Edmunston page 17
Canada Census 1921 Quebec Quartier Jac ques Cartier St-Roch ward Page 14

Retour à la page principale

DELAGE, MARGUERITE
09 02 1726 (1702-1728) [Lacetière, F. de] (Que)
Contrat de mariage entre Pierre Costé, fils de Jean Costé et de
Marie-Anne Langlois, de l'ile et comté St Laurent; et Marguerite
Delage, fille de Charles Delage et de Marguerite Plante, de l'ile et
comté St Laurent.

Retour à la page principale

PLANTE, JULES
College St-Victor à Montréal est en 1931.
D642300 A TRP, BBTY, (R2) c.a.t.c. PETAWAWA APR 1
Camp La Martiniere, Lévis, en 1943-44

Retour à la page principale